Yémen : La caméra est une voix

Dates: Septembre 2009 - Février 2011

Résumé

Le projet La caméra est une voix permet aux jeunes, grâce à des films, de s’exprimer et d’initier un dialogue sur des thématiques complexes telles que la mondialisation, l’anti-occidentalisme, la modernisation, l’aliénation ou les problèmes communautaires – autant de sujets qui peuvent mener à la radicalisation.

IREX Europe et IREX, en partenariat avec la Fondation pour le développement du leadership des jeunes (Youth Leadership Development Foundation) basée à Sanaa, aideront des organisations de jeunes situées à Aden, Taiz, Hadramot et Ibb à renforcer leur capacité à proposer des programmes de formation et de leadership. Les films des jeunes gens seront ensuite « mélangés » et serviront à produire un documentaire professionnel servant de fresque dépeignant la vision des jeunes yéménites sur ces problèmes.

Les jeunes bénéficieront d’outils et de conseils pour produire leurs propres films documentaires ou de fiction, afin de les encourager à explorer les sujets importants à leurs yeux et à tenter d’y répondre avec leur propre voix. La production de ces films leur permettra d’acquérir des compétences dans les nouvelles technologies, et les incitera à trouver des moyens d’expression créatifs et productifs. Le programme vise avant tout les jeunes susceptibles d’adhérer à une forme de radicalisation, afin de contrer les voix de l’extrémisme et de les encourager à parler de ces questions de façon critique et constructive. Les films seront diffusés parmi les ONG pour encourager le dialogue, puis mélangés en une production plus large regroupant des histoires individuelles pour centrer la discussion sur les thémèes menant à la radicalisation.

Ce projet, d’une durée de 12 mois, est financé par le Ministère des affaires étrangères et du Commonwealth du Royaume-Uni (FCO).

Objectifs

- Donner la possibilité à de jeunes Yéménites modérés d’exprimer leur avis et de promouvoir des discussions sur des sujets sensibles afin de contrer le récit extrémiste.
- Changer la perception qu’a la communauté yéménite des questions liées à la radicalisation
- Donner aux jeunes susceptibles d’être entraînés dans une radicalisation l’accès à des idées plus modérées et la possibilité de dialoguer, grâce au visionnage des films du programme

Activités du projet

- Les ONG focalisées sur la jeunesse et basées à Sanaa, Adenm Taiz, Hadramont et Ibb bénéficieront de formations et d’équipement vidéo afin d’aider les jeunes à utiliser les films comme moyen d’expression, en complément de leurs programmes dédiés à la jeunesse
- Une série de visionnages de films et de séances de discussion sera menée dans les communautés ciblées
- Un film-fresque sera produit, traitant de problématiques telles que la mondialisation, l’anti-occidentalisme, la modernisation, l’aliénation et les problèmes communautaires, et toutes celles qui peuvent conduire à la radicalisation.

Histoire du projet

IREX Europe et IREX s’aideront du succès qu’a connu le projet Cinéma mobile au Bangladesh, financé par le Ministère des affaires étrangères et du Commonwealth du Royaume-Uni et son Fonds de programmes stratégiques (FCO Strategic Programme Fund), pour explorer des thèmes similaires au Yémen. Le projet s’appuiera également sur la collaboration réussie avec une ONG yéménite, la Fondation pour le développement du leadership des jeunes (Youth Leadership Development Foundation), avec laquelle IREX Europe a mis en place le Programme pour le leadership des jeunes femmes (en) soutenu par le FCO.

Nouvelles du projet

- Des jeunes Yéménites acquièrent des compétences en création de films afin d’aborder la question de l’extrémisme (en)
- La coordinatrice de projet yéménite Ashwaq Anbar stimule le dialogue des jeunes grâce aux films (en)



< Previous page

Bailleurs de fonds :

- Ministère des affaires étrangères et du Commonwealth du Royaume-Uni (FCO)

Partenaires :

YLDF est une organisation non-gouvernementale yéménite qui cherche à développer la participation des jeunes. L’organisation a récemment été primée par la Ligue des Etats arabes comme étant l’une des initiatives pour la jeunesse les plus efficaces de la région (en).

Formation de formateurs à Sanaa

Films de jeunes les plus populaires

A Ibb, 6 courts films documentaires ont été tournés. Celui intitulé ‘Le mauvais choix’ (’The Bad Choice’) traitait des difficultés à trouver un emploi même lorsqu’on a un diplôme universitaire au Yémen.

A Sanaa, 6 courts films ont été tournés. Celui intitulé ‘Libre mais renvoyé’ (’Free but Suspended’) examine les liens entre l’éducation et la radicalisation.

IREX Europe - 11 Rue Aimé Collomb - Lyon, France, 69003
info@irexeurope.eu - Tel: 33 (0) 980 527 829 - Fax: 33 (0) 985 527 829
Facebook | Twitter