Kenya : Le théâtre pour promouvoir la paix et la compréhension au sein des communautés kényanes et somaliennes

Résumé

IREX Europe, en partenariat avec le Centre de soutien de la communauté kényane, met en place un projet qui aide les jeunes privés de droits à aborder les conflits et les tensions dans la communauté et à les résoudre grâce au théâtre. Notre équipe utilise le Théâtre pour l’amélioration des conflits (DCT en anglais), une méthode de théâtre forum particulière qui crée un espace sécurisé permettant de discuter de sujets normalement tabous : sources de conflits, droits des femmes, islam radical, et bien d’autres. Le projet, financé par le Ministère des affaires étrangères et du Commonwealth du Royaume-Uni , est destiné aux jeunes Kényans et Somaliens du district multiculturel de Majengo, à Mombassa. IREX Europe et ses partenaires ont réussi à mettre en place cette méthode auprès des populations somaliennes de Eastleigh, une banlieue de Nairobi, à Hagadera (un camp de réfugiés à Dadaab) et au Somaliland.

Contexte

Le Kenya abrite près de 900 000 réfugiés somaliens et binationaux Kényans-Somaliens. Les Somaliens sont arrivés au Kenya pour la première fois au 19ème siècle, mais les migrations ont augmenté après la guerre civile qui a éclaté en Somalie en 1991 ; beaucoup ont essayé de trouver refuge dans les zones du Kenya habitées par des Somaliens. Le Kenya est aussi le pays où se trouve Dadaab, la ville abritant les plus grands camps de réfugiés du monde, où vivent 460 000 réfugiés somaliens dont plus de 150 000 sont arrivés en 2011, fuyant les importantes inondations en Somalie.
En octobre 2011, le gouvernement kényan a commencé à envoyer des troupes en Somalie à la poursuite d’Al-Shabbaab, qu’il accuse d’être à l’origine d’une série d’enlèvements sur son territoire. Les tensions et la méfiance entre les Kényans et la communauté somalienne se sont de fait accrues. Le projet s’efforce donc de promouvoir une coexistence pacifique au sein de la communauté multiculturelle du district de Majengo, à Mombasa, qui abrite un grand nombre de réfugiés somaliens et une population kényane pluriethnique. Des groupes mixtes de jeunes Kényans et Somaliens sont ainsi formés, et grâce au DCT ils sont amenés à discuter en toute tranquillité de sujets problématiques auxquels ils font face avec leurs communautés.
Le Théâtre pour l’amélioration des conflits (DCT) est une méthode riche qui encourage l’improvisation et le jeu théâtral pour permettre aux participants de développer de nouvelles vues et des comportements différents. Dans des situations de conflits larvés, où le débat et l’analyse historique ne permettent pas aux avis de changer, et où les discussions et les échanges sont bien souvent inexistants, le DCT déverrouille les capacités créatives des individus et des communautés, et leur permet d’adopter de nouvelles perspectives et de trouver de nouvelles solutions pour les problèmes communautaires.

Activités du projet

Le projet cible des jeunes Kényans, des Kényans-Somaliens et des réfugiés somaliens, ainsi que des adultes qui amélioreront leurs capacités à soutenir les jeunes. Une première formation sera dispensée à des adultes kényans et somaliens pour leur apprendre à utiliser la méthode DCT. Les formateurs ainsi formés pourront ensuite travailler avec de jeunes Kényans et Somaliens et mèneront des activités théâtrales dans leur communauté. Au moins 100 jeunes seront impliqués dans ces activités.
Un groupe plus restreint de jeunes particulièrement motivés aura la possibilité de participer ensuite à un atelier théâtral, qui les préparera à jouer des pièces à propos des conflits et de leurs résolutions pour les communautés de Majengo et de tout Mombasa. Les participants apprendront à faire contribuer le public et à les impliquer dans l’exploration des problématiques de conflit en usant des pièces de théâtre forum. Grâce à un système de petites bourses, une composante du projet, ces jeunes pourront organiser leurs propres troupes de théâtre et faire des tournées de théâtre forum au sein de leurs communautés. Ces pièces conduites de façon plus informelle par des jeunes permettront de toucher des centaines d’autres jeunes et adultes dans les écoles, les centres de jeunesse ou les marchés.

Pour des nouvelles du projet :

- 27 Kényans et Somaliens ont accompli une formation de formateurs pour l’apaisement des conflits à Mombasa (en)
- Des Kényans et des Somaliens démarrent des pièces de théâtre et des ateliers dans leurs communautés à Mombasa (en)

Pour en savoir plus sur les autres projets de Théâtre pour l’amélioration des conflits (DCT) d’IREX Europe :

- Somaliland : Du théâtre pour promouvoir la paix et la compréhension (en)
- Kenya : Apprendre le théâtre pour promouvoir la paix et la compréhension au sein des communautés somaliennes (en)
- Indonésie : Promouvoir la tolérance et le dialogue grâce au théâtre interactif dans l’est de l’Indonésie (en)



< Previous page

Bailleurs de fonds :

- Ministère des affaires étrangères et du Commonwealth britannique

Partenaires :

- KECOSCE


Pièce sur la discrimination envers les Somaliens à Majengo

Le public du théâtre forum
L’experte en DCT Christine Cox conduisant un exercice de confiance

Répétition d’une pièce sur l’éducation des filles

Discussions sur les sujets des pièces
Pièce sur le mariage entre musulmans et chrétiens
Pièce sur la corruption

.
IREX Europe - 11 Rue Aimé Collomb - Lyon, France, 69003
info@irexeurope.eu - Tel: 33 (0) 980 527 829 - Fax: 33 (0) 985 527 829
Facebook | Twitter