Géorgie : Programme de renforcement des médias

Dates: Février 2010 - Juin 2011


Résumé

IREX Europe met en place le Programme de renforcement des médias indépendants en Géorgie, d’une durée de 18 mois, en collaboration avec l’Association mondiale des journaux (World Association of Newspapers, WAN), des experts géorgiens des médias, l’Association géorgienne des médias régionaux (Georgian Regional Media Association) et l’Institut de développement civique (Civic Development Institute). Le projet soutiendra les médias indépendant dans l’espoir d’une “seconde vague de démocratisation”.

Contexte

Cinq ans après la Révolution des Roses, et suite au conflit de 2008 entre la Géorgie et la Russie, la Géorgie a besoin d’un soutien fort à l’indépendance des medias. Les chaînes nationales de télévision les plus importantes et leurs animateurs sont étroitement contrôlés par le gouvernement, les journaux d’information indépendants et les diffuseurs plus modestes sont menacés et marginalisés, et les journalistes eux-mêmes sont effrayés, divisés et confus.

Toutefois, des journaux et des stations de radio régionaux, et dans certains cas des télévisions régionales, sont parvenus à garder leur indépendance et continuent de dénoncer la corruption et les violations des droits de l’homme et de couvrir les sujets d’importance nationale. Il y a également eu des progrès de la part des médias qui parviennent à mieux s’organiser aux niveaux professionnel et industriel. Même si l’association de télévision nationale a disparu, les associations de journaux d’information régionaux et de chaînes de télévision régionales continuent leurs efforts pour améliorer le soutien de leurs membres ; c’est également ce que fait, dans une moindre mesure, l’association national des journaux.

Des démarches sont également entreprises pour former une association de journalistes professionnelle et légitime, autour d’une charte d’éthique. Les technologies des nouveaux médias sont également prometteuses, à la fois pour encourager les supports médiatiques existants et pour établir de nouvelles routes par lesquelles pourront circuler les nouvelles et les informations, afin d’engager les Géorgiens, plus particulièrement la jeune génération, dans un dialogue productif. Grâce à l’ouverture à la concurrence des fournisseurs d’accès à Internet, l’accès est devenu plus abordable à Tbilissi et dans les régions, et le nombre d’utilisateurs augmente constamment.

Mais ce potentiel doit encore être pleinement exploité, or peu de médias utilisent effectivement des sites Internet, les publications uniquement en ligne sont limitées, et les compétences des journalistes professionnels concernant l’utilisation des blogs et des autres nouveaux médias sont inadéquates. Les contributions potentielles du journalisme citoyen restent inexploitées. Le projet veillera aussi au soutien des médias encore faibles au sein d’un marché faible lui aussi, et aidera à améliorer les compétences professionnelles et managériales de partenaires indépendants clés.

Activités du projet

Le projet sera mis en place en partenariat avec des ONG géorgiennes des médias, leur permettant de développer des capacités institutionnelles tout en fournissant des services appropriés à leur public. Ces services amélioreront la viabilité des supports médiatiques indépendants grâce à une meilleure gestion d’entreprise et des contenus plus professionnels. Une collaboration entre des journalistes issus de différents supports médiatiques sera favorisée afin de produire des rapports de fond sur une série de problèmes publics, comme la démocratisation ou les conséquences d’un conflit. Les journalistes utiliseront des supports presse mais aussi du son et de la vidéo, ainsi que de nouvelles plateformes en ligne comme les podcasts ou encore la téléphonie mobile qui permettront aux médias d’étendre leur audience, d’améliorer leur position sur le marché et de devenir plus indépendants et interactifs avec les citoyens géorgiens.

Résultats attendus

- Un renforcement des associations et des organisations de défense qui agissent pour la liberté des médias, le respect de certaines normes éthiques et une réforme de la législation concernant les médias
- Une meilleure gestion et le développement des capacités managériales des médias indépendants
- Des contenus pertinents et de grande qualité, qui améliorent la position des supports médiatiques indépendants sur le marché tout en répondant aux besoins des citoyens pour des informations sur les sujets publics importants
- Une expansion des technologies des nouveaux médias afin d’accroître l’accès des citoyens à un contenu médiatique indépendant et professionnel, soutenant la stabilité politique et la démocratisation en marche

Nouvelles du projet
- Pour en savoir plus sur les ateliers de WAN/IFRA à propos de la création et du développement de plateformes pour les nouveaux médias :
Les médias géorgiens s’adaptent pour répondre aux nouvelles attentes de leurs audiences (en)

D’autres projets d’IREX Europe en Géorgie
- Développement des capacités à surveiller les médias (en)

Projets d’IREX Europe en Géorgie terminés
- Faire des vagues : un projet de radio communautaire (en)



< Previous page

Bailleurs de fonds :

- Union européenne (en)

Partenaires :





IREX Europe - 11 Rue Aimé Collomb - Lyon, France, 69003
info@irexeurope.eu - Tel: 33 (0) 980 527 829 - Fax: 33 (0) 985 527 829
Facebook | Twitter